(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Observatoire départemental de la protection de l'enfance > Les ressources > Etudes en Finistère > Séjours de rupture, adolescents en crise, et cheminement des parents

Séjours de rupture, adolescents en crise, et cheminement des parents

Cette recherche s’intéresse aux séjours de rupture / distanciation dont bénéficient chaque année, dans le Finistère, environ 70 adolescents en grande difficulté. Ces derniers présentent le plus souvent des troubles de la conduite et du comportement, se trouvent en situation de décrochage scolaire et social, de manque de soin en santé mentale, et ont mis à mal leur environnement familial.

 Penser le projet de l’adolescent, et penser la place de la famille dans les séjours de rupture, nous renvoient au besoin de l’adolescent d’être en lien, soutenu par les figures parentales, tout en considérant que, précisément, l’adolescence constitue la période développementale qui vient opérer une séparation psychique, mais aussi physique avec les parents ; et l’expérience montre que, grâce à un accompagnement renforcé, l’adolescent peut accéder à un apaisement et à un cheminement vers la construction de sa propre personne  ; mais il importe de prendre davantage en considération la réflexivité, l’expression et l’accompagnement de ses parents afin de favoriser la dynamique de transformation des liens inter subjectifs dans la famille.

 Grâce à la coopération d’associations habilitées, et de l’observatoire de la protection de l’enfance en Finistère, l’enquête a été conduite auprès de 21 adolescents ayant bénéficié de séjours de rupture, et auprès de leur famille, afin d’apporter des références communes sur les pratiques professionnelles ; ceci en vue de développer la participation des adolescents aux décisions qui les concernent, et l’implication équilibrée de leur famille. La recherche s'est terminé par un temps de valorisation régional, en lien avec les organismes de formation.

Ont été étudiées différentes démarches d’accompagnement en séjour de rupture (démarche atypique de l’association Ribinad, démarche expérimentale de certains services de l’ASE du Finistère, et démarche plus classique qui, de fait, implique moins les familles), et les différentes stratégies observées chez les adolescents et les familles : idéalisation du retour mais rejet par la famille, stratégie de maintien de la distance par l’adolescent, posture familiale figée malgré les transformations de l’adolescent, adolescent parentifié…

 

Enregistrer en PDF Envoyer par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora