(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Observatoire départemental de la protection de l'enfance > Les ressources > Etudes en Finistère > La place des services publics dans les ressources mobilisées par les parents en cas de difficultés éducatives

La place des services publics dans les ressources mobilisées par les parents en cas de difficultés éducatives

L’enquête réalisée par une équipe de l’ARS/UBO sur le recours des parents finistériens aux services publics en cas de difficultés éducatives prend sens dans le cadre de la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance, qui redéfinit et élargit le périmètre de la notion. Son champ ne se limite pas à l’enfance en danger mais concerne toutes les dimensions de la politique locale de l’enfance au plan éducatif, social, sanitaire, culturel… Son but est autant de prévenir les difficultés éducatives que d’accompagner les parents qui s’y confrontent et en cas de besoin, de prendre en charge les mineurs ou les jeunes majeurs en difficulté.

Les objectifs poursuivis dans le cadre de cette étude étaient les suivants :

-         cerner les situations et expériences vécues par les parents finistériens comme difficiles dans l’éducation de leurs enfants ;

-         chercher à évaluer la connaissance qu’ont les parents finistériens dans leur ensemble des différentes formes d’aide à la parentalité qui peuvent leur être proposées en cas de difficultés éducatives

-         identifier les représentations qu’ils ont de ces services, dès lors qu’ils en ont une connaissance, même approximative ;

-         mieux connaître les familles bénéficiant d’un accompagnement en protection de l’enfance ou d’un soutien à la parentalité ;

-         en confrontant ces représentations de la population globale des parents finistériens,  l’expérience du groupe plus limité des parents « aidés » et celle des professionnels et autres acteurs du secteur de la protection de l’enfance, identifier les facteurs freinant ou au contraire favorisant la demande d’aide en cas de difficultés éducatives afin d’aider à déterminer les actions susceptibles d’améliorer l’accessibilité aux services.

 L’enquête  qui  s’est déroulée en deux étapes par le biais d’un questionnaire dans un premier temps, puis par une campagne d’entretiens dans un second,. s’est centrée sur des parents bénéficiaires d’un soutien à la parentalité ou d’une mesure en protection de l’enfance. Entre ces deux étapes ont pris place des réunions avec des professionnels partenaires du Conseil général dans le cadre de l’élaboration du schéma départemental enfance-famille-jeunesse. Ces réunions ont permis de mettre en regard la parole recueillie auprès des parents et les pratiques mises en œuvre par les professionnels ainsi que le sens qu’ils leur attribuent, et ce faisant, d’enrichir l’interprétation du matériau collecté et d’ouvrir des pistes de réflexion.

Enregistrer en PDF Envoyer par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora