(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Observatoire départemental de la protection de l'enfance > Les projets et travaux en cours > Les Après'M de la protection de l'enfance > Archives Après'M 2011 > L'adoption en question : quels risques ? comment les prévenir et accompagner les familles ?

L'adoption en question : quels risques ? comment les prévenir et accompagner les familles ?

Sandrine DECKENS, psychologue clinicienne au sein de l'association "enfance et famille d'adoption" est intervenue sur le thème des déterminants et de la prévention des difficultés suite à une adoption.

Peu d’études ont pour objet l’analyse des situations où enfants adoptés et parents adoptifs sont en extrême souffrance et confrontés à des situations familiales explosives qui conduisent parfois à un placement de l’enfant à l’aide sociale à l’enfance. En Finistère, l’étude menée par l’Unité adoption en 2009 , s’est intéressée au parcours de 32 enfants adoptés et placés à l’aide sociale à l’enfance. Sandrine DEKENS, dans son étude sur les troubles psychologiques présentés par les enfants ayant été adoptés à l’étranger par des familles françaises et au travers de ses interventions au sein d’Enfants en Recherche de Famille, démontre que même si en matière d’adoption, il n’est pas possible d’écarter définitivement tout risque d’échec, un certain nombre de précautions peuvent être prises.
Ainsi, l’enfant doit être juridiquement et psychiquement adoptable, le vécu et les caractéristiques de ce dernier doivent être évalués et accompagnés, tout comme les ressources et capacités parentales. Par ailleurs, l’élaboration du projet d’apparentement par les professionnels et les conditions de sa réalisation peuvent permettre de minimiser les difficultés que pourront rencontrer parents adoptifs et enfants adoptés.

Enregistrer en PDF Envoyer par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora