(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Observatoire départemental de la protection de l'enfance > Les projets et travaux en cours > Les Après'M de la protection de l'enfance > Archives Après'M 2009 > Les figures contrastées de la jeunesse

Les figures contrastées de la jeunesse

La jeunesse : une catégorie d’intervention publique symbolique aux figures contrastées. La prise en compte de l’ensemble des changements économiques et sociaux dont la jeunesse est porteuse permet de s’interroger sur nos représentations pour éviter d’enfermer la jeunesse soit dans un statut de victime ou inversement, de fauteuse de troubles. La jeunesse constitue par ailleurs une catégorie d’intervention publique qui symbolise tout autant l’attention particulière des acteurs mobilisés en sa faveur, qu’a contrario, un habillage de politiques préexistantes. Quoiqu’il en soit, cette population est en butte à des questions majeures d’intégration sociale et politique, questions qui trouvent un écho singulier en France, par rapport aux autres pays européens.

Intervention publique en direction de la jeunesse : une réponse adaptée aux défis soulevés en matière d’intégration sociale et politique ? Les valeurs qui sous-tendent les politiques en direction de la jeunesse ont connu des changements importants au cours de ces 3 dernières décennies : de façon schématique, les jeunes doivent être insérés, réprimés et soignés. La formulation de ces projets politiques est-elle en lien avec l’évolution des problématiques rencontrées réellement par les jeunes ? Face au désengagement de l’Etat sur ces enjeux, il est observé d’une part, la montée en charge du soutien apporté par les familles elles-mêmes (la familialisation de la prise en charge) et d’autre part, la montée en charge des interventions développées par les collectivités locales. Ces deux phénomènes ne risquent-ils pas d’entraîner l’aggravation des inégalités ?

Enregistrer en PDF Envoyer par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora