(Aller à l'accueil)

Vous êtes dans : Observatoire départemental de la protection de l'enfance > Evènements ODPE > EVENEMENTS PARTENAIRES > Santé mentale à l'heure du numérique

Santé mentale à l'heure du numérique

Du 18 mars 2019 au 30 mars 2019

Créèes en 1990, les Semaines d’Information sur la Santé Mentale sont un événement annuel qui s’adresse au grand public, afin d’ouvrir le débat sur les questions de santé mentale. Chaque année, associations, citoyens et professionnels se mobilisent et organisent plus de 1 200 manifestations d’information et de réflexion dans toute la France.

Thème 2019: La santé mentale à l'heure du numérique. Santé Mentale à l’heure du numérique »
Depuis le virage du numérique amorcé dès les années 90, les nouvelles technologies de l’information et de la communication se sont installées dans notre quotidien et ne cessent de nous questionner : Internet comme accès facilité au savoir et à la connaissance ou piège des « fake news » ? Plateformes et réseaux sociaux comme aide et entraide ou risque pour le respect de la vie privée par manque de sécurité des logiciels ? Algorithmes et intelligence artificielle comme suppléance et assistance humaine ou menace d’une dépendance
au formatage contestable du côté d’un certain consumérisme ?... Autant d’interrogations, sources de perplexité, qui nous imposent la conduite d’une réflexion partagée, pour
tous, parvenir à nous situer.
Sujet contemporain de changement relationnel et sociétal, le numérique modifie notre rapport à notre environnement, aux autres et à nous-mêmes, touchant de fait le champ de la santé mentale. Dans le cadre de la SISM 2019 « Santé mentale à l’ère numérique », nous avons choisi d’aborder les
thématiques suivantes :
La « fracture numérique » ou ce qu’on dénomme « l’illectronisme », qui peut se comparer à
l’illettrisme, dont l’enjeu de l’intégration numérique rime avec celui de l’intégration sociale, à l’aube
d’une dématérialisation des services administratifs annoncée pour 2022.
La place prise par les objets numériques et leurs usages au sein des familles , révélant des problématiques d’éducation, de psycho-éducation et d’acquisition d’une maturité digitale.
Les nouvelles addictions sans produit que représentent les conduites de « cyberdépendance », sources de souffrance psychique, d’isolement voire d’enfermement social.
L’arrivée dans le soin d’applications intégrant l’intelligence artificielle comme partenaires ou auxiliaires soignants , génératrices d’un questionnement conceptuel et éthique sur les modifications des relations intersubjectives soignants-soignés, ou encore, de la place du virtuel dans le champ psychique. Si la santé mentale est l’affaire de tous, ajoutons aujourd’hui, que le numérique nous concerne tous.

Pour en savoir plus:

Enregistrer en PDF Envoyer par courriel Haut de page

eZ Publish © Inovagora